Arkivet, Thorvaldsens Museum

 
No. 4814 af 10178
Afsender Dato Modtager
Auguste-Jean-Marie Carbonneaux [+]

Afsendersted

Paris

Afsenderinfo

Poststempler: 29 JUIL 1829 (i rundt stempel) og PAYÉ PARIS og PONT BEAUVOISIN og 10 A[GOSTO]

17.7.1829 [+]

Dateringsbegrundelse

Dateringen fremgår af brevet.

Bertel Thorvaldsen [+]

Modtagersted

Rom

Modtagerinfo

Udskrift: A Monsieur / le Chevr. Albert Thorvaldsen / A Rome

Resumé

Kommentarerne til dette brev er under udarbejdelse.

Se original

Paris le 17 Juillet 1829

A Monsieur le Chevr. A. Thorvalssen
à Rome.

Il y a deja bien du tems de passé, depuis que j’ai eu l’honneur de recevoir une lettre de vous, car, c’étoit en 1822; depuis, il m’est arrivé un accident qui a fallit me couter la vie, j’avais recu en coup dans le coté gauche, qui m’avait touché le coeur, froissé plusieurs vaisseaux, enfin tellement dangéreux qu’il m’a fallu 5 ans de souffrance et de patience pour me délivrer de cet accident; j’avais été obligé de cesser tous mes travaux, mais grace à ma perséverance, je suis entièrement guéri. Je recommence à travailler, je viens d’exécuter plusieur statues pour une église de Paris, je vais commencer un grand ouvrage une Statue Equestre pour Montpellier, je termine aussi dans ce moment deux statues pour une église à St. Petersbourg, ces statues me font penser au travail que je devois exécuter avec vous, pour Varsovie, j’ai l’intention d’en parler avec l’Ambassadeur, et de renouveler mes relations avec les membres de la commission, mais auparavant je desire savoir de vous si le travail de la fonte, est encore à faire, si vous êtes toujours dans les mêmes dispositions à mon égard, veuillez me guider, je ne voudrais marcher qu’avec vous, et en exécutant ce travail selon vos desirs me venger de plusieurs laches, qui profitaient de mon état de faiblesse (J’étois le lion malade) pour faire croire à tous, que j’avais quitté mon établissement. Je n’ai rien quitté, je me suis armé de patience, car le tems seul pouvait me tirer d’embarras. Pour ce travail, ou pour d’autres je vous offre mes services, et vous prie d’agréer les civilités

de votre très humble serviteur
le chr Carbonneaux

Fondeur-Ciseleur, rue des Amandins Popincourt Nr. 12 – à Paris

Arkivplacering
m14 1829, nr. 89
Sidst opdateret 07.03.2013 Print