The Thorvaldsens Museum Archives

 
No. 3554 of 10246
Sender Date Recipient
Augusta Amalia von Leuchtenberg [+]

Sender’s Location

München

9.10.1824 [+]

Dating based on

Dateringen fremgår af brevet.

Bertel Thorvaldsen [+]

Recipient’s Location

Rom

Abstract

The commentary for this letter is not available at the moment.

See Original

Monsieur, J’avais chargé le Comte Rè mon Intendant en Italie de s’entendre avec vous pendant son séjour à Rome pour l’exécution du monument que je veux faire élever à la mémoire du Prince mon époux, et de vous expliquer en même tems, toute ma pensée à ce sujet. L’extrême attachement du Comte Rè pour feu le Prince, et son dévouement pour moi, m’avaient fait penser que personne n’était plus capable que lui d’entrer dans mes idées et de les expliquer clairement. Mais j’ai vu avec peine par les lettres que vous avez écrites à M. Klenze, qu’il n’avait point réussi à se faire entendre de vous, et que vous paraissiez même avoir de l’éloignement pour traiter avec lui. Sans entrer dans les motifs de cette répugnance, comme je ne connais personne qui soit plus digne de ma confiance que le Comte Rè, et que tout ce qui touche à la mémoire du Prince mon époux est de la plus haute importance pour moi, je prends le parti de vous écrire directement, sans intermédiaire et avec toute la confiance qu’un mérite supérieur est fait pour inspirer.
L’idée principale telle que je l’ai conçue est celle-ci: “Le “Prince Eugène dépouillé des titres et des honneurs que son “mérite lui avait acquis, descend au tombeau avec un cœur pur “et une conscience irréprochable, ne conservant de toutes ses “grandeurs passées, qu’une Gloire sans tache”.
La figure du Prince doit être debout, ayant une main sur son coeur; a ses pieds doivent être la couronne royale et le bâton de commandement emblême des grandeurs qu’il aima mieux quitter que de manquer à l’honneur et à la fidélité. De l’autre main, il tiendra la couronne de lauriers seul bien qui lui reste et qu’il vient de détacher de son front pour la présenter à l’histoire. La figure de l’histoire s’occupera à graver ses actions sur des tablettes de marbre.
Voilà, Monsieur, comme je conçois ce Monument dont je desire confier l’exécution à votre talent, persuadée que la mémoire d’un grand=homme a besoin d’un grand artiste pour être célébrée dignement. Mais avant de rien entreprendre, je vous prierai de m’envoyer un dessin du Monument projetté, afin de m’assurer que mon idée soit rendue comme je le desire. Vous pouvez en même tems m’adresser les conditions définitives de votre traité, afin d’éviter par la suite tout désagrément ou mal-entendu.
J’attends, Monsieur, que vous me répondiez avec toute la franchise qui est ordinairement la Compagne d’un beau talent. J’espère aussi que vous apprécierez les motifs qui m’ont fait désirer de traiter directement avec vous.

Recevez, Monsieur, l’assurance de toute ma considération.
Auguste Amèlie Dse de L.
Princesse Royale de Bavière

Munich le 9 octobre 1824

Archival Reference
m9 1824, nr. 83
Last updated 11.02.2013 Print