Arkivet, Thorvaldsens Museum

 
No. 6778 af 10181
Afsender Dato Modtager
Horace Vernet [+]

Afsendersted

Paris

8.1.1836 [+]

Dateringsbegrundelse

Dateringen fremgår af brevet.

Bertel Thorvaldsen [+]

Modtagersted

Rom

Modtagerinfo

Ingen udskrift.

Resumé

Vernet sender brevet med en ven. Han har før bedt Brodowski om at medbringe breve dels til Thorvaldsen, dels til Boguet og Lemoyne; Boguet har han dog ikke hørt fra, og Lemoyne har rykket for nyt, så brevpakken må være gået tabt. Der har været skrevet i de franske aviser om, at Thorvaldsen ville komme til Paris, men tiden er gået siden. Vernet står til disposition, hvis han kan hjælpe med noget fra Frankrig.

Se original

Cher et Illustre Collègue!

Je ne veux pas laisser partir un de mes amis pour Rome sans le charger d’un petit mot de souvenir pour Vous. Je ne sais si Mr. Brodobski que j’avais chargé d’une semblable commission l’aura remplie. Je l’avais prié, non seulement d’une lettre pour Vous, mais aussi de deux autres pour M.Ms. Boguet et Lemoyne n’ayant reçu aucune réponse d’une part et des reproches de Lemoyne sur mon silence j’ai lieu de croire que mon commissionnaire aura perdu mon paquet car je sais qu’il est arrivé à Rome il y a plus de six mois du cette telle chose qui soit arrivée.
Je suis certain que Vous n’aurez jamais douté un instant qu’il put y avoir négligence de ma part. Les sentiments de respect et d’amitié que j’ai pour Votre talent et pour Votre personne Vous sont un sur garant de l’inviolabilité de mon attachement et de ma vénération pour l’un et pour l’autre sans compter toute ma reconnoissance pour Vos bontés pour moi.

Il avait été question dans nos journaux d’un voyage que Vous deviez faire à Paris, jugez de ma joie à une semblable nouvelle! Je Vous ai écrit à cette époque, comme je Vous l’ai dit plus haut, mais le temps s’est passé et je crains bien d’être forcé de renoncer à l’espoir de Vous tenir ici.

Adieu cher et Illustre ami, Si je pouvais Vous être de quelqu’ utilité dans ce pays disposez de moi. Vous ne doutez pas du bonheur que j’éprouverais a Vous donner de nouvelles preuves de mon dévouement.

Tout à Vous et de bien bon coeur
H Vernet.

Paris ce 8 Janvier 1836.

Arkivplacering
m21 1836, nr. 1
Thiele
Omtalt i Thiele III, p. 550-551
Andre referencer

  • Guillaume Bodinier (1795-1872), Un peintre angevin en Italie, Musée des Beaux-Arts d’Angers, 27.5.–18.9. 2011

Emneord
Forsvundne breve · Idolisering af Thorvaldsen · Thorvaldsens hjælpsomhed
Personer
Paul Lemoyne
Sidst opdateret 20.03.2019 Print