Arkivet, Thorvaldsens Museum

 
No. 6032 af 10219
Afsender Dato Modtager
Georges-Philippe Clésinger [+]

Afsendersted

Besançon

28.1.1833 [+]

Dateringsbegrundelse

Dateringen fremgår af brevet.

Bertel Thorvaldsen [+]

Modtagersted

Rom

Modtagerinfo

Udskrift: A Monsieur / Le Chevalier Thowaldsen / Statuaire à / Rome /
Brevet er poststemplet: “P.P.” og “BESNCON 30 JAN 1833” og “11FEBRAO”

Resumé

Kommentarerne til dette brev er under udarbejdelse.

Se original

Besançon Le 28 janvi[er] 1833

Mon trè Chere et dignne Mêtre
pardonnè Moi de La Libertè que je prend de vous Ecrire en vous presentant mes tres humbles respect en vous prians de vouloire bien me faire Savoire toute La veritè Sur mon Chere anfante[.] Si il est exàt au travaille, je Saie qu’il à eté Malade toute Lété Sa derniere Lettre daté du 1er janvier me dit qu’il na réellement travaillé que depuis Le moi[s] d’octobre mais qu’il regreté bien Le temp perdû et qu’il bruleé du desire de bien faire actuelleme[n]t, dans un de Ces Lettre il marque C’est avec un Grand plesire que je vous fait Savoire que je travaille à Cotè de Monsieur thorvalsen il à pour moi beaucoup de bonté il me temoigne Le desire de faire de moi un artiste distinguè, ainsi jugè de mon bonnheure, enfin il etoit touchè de tout Les Egard que vous aviès pour Lui Cela nous à remplie de joie Sans m’etonner Car ayant reçu moi même La même avantage et La preuve La plus Grande de votre estime et de votre amitié ausi je me plait à en rendre Compte à toute Les personne marquante de notre pays. Cependant je vient d’aprandre par plusieure voie que mon fils ne travaillé pas beaucoup, qu’il n’etoit pas exact au travaille enfin que Si il Continuè il perdere Son temp, et par le moyen tout Les Sacrifices que je fait pour Lui Ceroit perdû, je vous demande Mon cher Monsieu[r] Comme Cela me tourmente et me Chagrinne, à je vous en prie L’orcequ’il ira vous presentere Ces devoires veuillé je vous prie Lui faire Sentire Combien il Ce rend Coupable de ne pas travaillere, oui deux mots de votre part Lui feroit plus que tout Ce que je peu Lui dire faitte Lui Sentire qu’a votre exemple il doit tout employie Son temp à L’Etudes que L’on ne peu réusire dan[s un] arts Si dificile qu’a force de travaille, et dessiderité que La disipation et Les plesires Son toute à fait Contraire au progrè des arts à piqué[?] Lui S’o[xx]e amour propre en Lui ferant Sentire que Si il travaillé bien pandant deux année il pourè deja faire quelleque chose de pasable, et que Son travaille prouverè plus que toute Ces paroles et promesse Le Succès de Ses Etûdes.
veuillè bien Reçevoire mon très humble respect et de me Croire votre tout devouè Eleve

Clesinger Gd rue no 83
besançon

Arkivplacering
m18 1833, nr. 13
Sidst opdateret 11.03.2013 Print