Arkivet, Thorvaldsens Museum

 
No. 2482 af 10186
Afsender Dato Modtager
Christian 8. [+]

Afsendersted

Rom

21.1.1820 [+]

Dateringsbegrundelse

Dateringen fremgår af optegnelsen.

Christian 8. [+]

Modtagersted

Rom

Resumé

Kommentarerne til dette dokument er under udarbejdelse.

[Rejseoptegnelse 21.1.1820:]

[Kirken S. Francesco di Paula] … C’est le panthéon de Rome avec portique mise en rapport avec la collonnade de St. Pierre en mignature, car l’emplacement ne permet comme de raison pas des proportions aussi vastes . . .. L’architecte qui se loue beaucoup de l’amitié de Thorwaldsen disait tout uniment quil devait au coup d’oeul de ce grand artiste plusieurs amélioration de consequance tel que de ne pas dorer les chapitaux corin-thiennes des Colonnes et de placer les statues de quatres saints sur des piedestaux devant les murs de séparation au lieu que de les placer dans des niches sur ces mêmes murs, ce qui ôtera toute petitesse apparente de ce grand édifice. En visitant la batisse même j’eus grand plaisir à voir les superbes matériaux dont cette église sera bâtie, mais il ne faut pas demander ce quelle coûtera … c’est de l’argent qu’on mit en circulation, et qui ne se perd pas, tous les matériaux excepté le marbre de Carrare sont indigènes, et puis c’est pour l’accomplissement d’un voeu qui doit être sacré au Roi. . . . Quil le fasse avec plus de faste que nécessaire est tant mieu pour les artistes, qui tous y trouveront de l’employ. Autant que je crois que l’ Architecte mérite les louanges pour son habilité dans les choses les plus essentielles de son art, il ne m’a pas échappé que son goût n’est pas tout a fait pur pour ce qui regarde les décorations et d’autres petites choses. D’abord les changements que Thorwaldsen lui a conseillé pour augmenter l’effet total de l’édifice, puis des Heurs de lis appliqués sous les chapitaux des colonnes doriques et une decoration de son invention à ceux des colonnes joniques, savoir une fleur de lis au milieu attaché avec des rubans a une guirlande au sujet de la quelle je me pris la liberté de lui observer que d’ôter les rubans serais de donner plus de grandeur à la decoration même il en fit sur le champ l’essay sur le modèle en plâtre et parut vouloir suivre cet avis. Je lui recommandais Kock, afin que cet habile jeune architecte eut l’occasion d’augmenter sa pratique en visitant les grand travaux sous sa direction.

J’allais le même jour voir l’attelier du peintre de paysage Huber natif de la Suisse, et qui a fait de charmantes vues de Naples et de Sicile. Il est surtout fort à donner le vrai caractère aux arbres et à rendre l’effet de la lumière – Il a une collection littographique des vues de Pompéi,qui est fort interressante et dans des petits cahiers donne-t-il les coustumes napolitains – et même leurs signes expressifs en causant. . . Je vis aujourd’hui au Théâtre Fenice une pièce tout à fait nationale, intituleé St. Lucia à mare, où les moeurs des Lazzaroni et surtout de leurs femmes étoyent bien dépeintes, et qui me fit beaucoup rire.

Generel kommentar

Uddrag af Christian (8.) Frederiks rejseoptegnelse, jf. Fabritius, Friis & Kornerup (ed.), op. cit.

Andre referencer

  • Albert Fabritius, Finn Friis & Else Kornerup (ed.): Kong Christian VIII.s dagbøger og optegnelser, 1815-1821, II, 1. halvbind, København 1973, p. 200-201.

Emneord
Christian 8.s dagbøger og rejseoptegnelser · Christian 8.s udenlandsrejse 1818-1822 · Kunstnermiljøet i Rom · Selskabsliv i Italien
Personer
Jørgen Koch · Bertel Thorvaldsen
Sidst opdateret 30.01.2015 Print