Arkivet, Thorvaldsens Museum

 
No. 2313 af 10178
Afsender Dato Modtager
Mariette Stuntz [+]

Afsendersted

Milano

1.8.1819 [+]

Dateringsbegrundelse

Dateringen fremgår af brevet.

Electrina von Freyberg [+]

Modtagersted

München

Modtagerinfo

Udskrift: À Mademoiselle / Mademoiselle Electrine Stuntz / à Munich / par bonté / Angerplatz. Nro . 808.

Resumé

Kommentarerne til dette brev er under udarbejdelse.

Se original

Milano. Le 1. Aoút. 1819.

Tendre Amie!

L’intérèt que ma lettre doit avoir cette fois pour Vous, elle peut la recevoir seule du porteur intéressant, auquel j’ai eu l’occasion de la remettre. Le fameux, Albert Thorvaldsen, que j’ai parlé, malheureusement peu d’instants dans la maison de nos chers amis, Caselli et Mozart; mais ces peu d’instants, je les ai employés aussitôt à lui parler de ma bien aimée et digne Electrine, en le priant de vous remettre cette lettre, pour Vous procurer cette connaissance précieuse. J’ai trouvé en lui ce qu’il y a de plus aimable, de plus modeste, donc, j’ai trouvé de nouveau notre ancienne confirmation, que le vrai génie n’aime à s’allier qu’avec la sincère modestie. L’assemblée, où je l’ai vu hier étoit composée des personnes les plus distinguées par leur nom et leur caractère, mais la première et seule émotion que je ressentis de toute la soirée, fut, lorsque bien tard, j’entends nommer, et je vois devant moi, Albert Thorvaldsen. Je finis, comme j’ai commencé: a parler de lui et vous prie, que s’il est possible de le conduire chez Maman et Louise, comme des personnes, qu’il l’ont admiré et chéri depuis si longtemps dans le lointain, et que s’estimeront heureuses de le voir dans leur cercle, comme une rare apparition. Adieu, il faut Vous quitter, bientôt je vous dirai plus. Je Vous embrasse tous bien tendrement.

Mariette Stuntz

Arkivplacering
m6 1819, nr. 40
Sidst opdateret 10.02.2013 Print