The Thorvaldsens Museum Archives

 
No. 5847 of 10181
Sender Date Recipient
NN [+]

Sender’s Location

Genova

28.8.1832 [+]

Dating based on

Dateringen fremgår af brevet.

NN [+]

Information on recipient

Ingen udskrift.

Abstract

The commentary for this letter is not available at the moment.

See Original

L’Imagination dans l’Homme ne reconnait point de bomes, elle s’étend, s’agrandit, se feconde, et son essor soutenu atteint les dernières voûtes du Ciel et parcourt l’univers: mais ce n’est rien, si elle se bome là; il faut qu’elle prenne une forme visible, que ses conceptions sublimes viennent tomber sous les sens, et alors c’est un prodige, et de tel prodiges sont bien rares. Phidias fit son Jupiter, Praxitèle sa Venus tandis que le fougueux Démosthène prêchait d’une voix terrible et frappante la guerre aux Tyrans, la liberté, le dévouement à la Patrie et en même temps que le Divin Socrate dictait les preceptes de la Vertu, et inculquait la Patience, la modestie et la Charité dont il donnait le prèmier l’exemple, sur la croyance d’une récompense eternelle.
Bien des Siècles s’écoulerent ensuite et il n’y eut plus ou au moins très peu de Phidias;
La Reine du Tibre ellemême fut pauvre de ces Heros des Beaux Arts lors même qu’elle tenait le sceptre de la domination universelle: tant cette rose du Monde était sans charmes. –
Les âges suivans furent le Theatre de la Cruanté des Barbares, de la Colère du Ciel, des guerres Civiles. Le Calme suivit et un Michelange apparut en même tems que le Peintre de la Transfiguration, mais la Sculpture et la Peinture divine moururent avec eux. Long-tems a près, de nos tems un Canova a rélevé son Art à l’ancienne gloire, et l’Illustre Thorwaldsen justement encouragé par la Bonté de S. M. L’Empr François 1er a Sçu saisir son ciseau immortel, et s’immortaliser lui même de son vivant.
Que les Enfans du Genie parfait, sont-ils si rares!
La nature semble rougir de voir ses charmes empruntées par le pinceau en le ciseau, et ne se laisse attrapes ainsi qu’une fout chaque millier d’années.

Gênes a 28. Août 1832.

Risuonano i lidi di Tracia della fama sparsasi della Virtù del suono, e del canto ammirabile d’Orfeo, che ad ogni credenza incantava gli animali più inferociti, le rose, e le pietre le più dure ancora, che da ogni parte l’attorniavano; le sue armoniose melodie avean ciononostante, destato qualché tumulto in quelle insani femmine, che colà viveano, e sì pel disgusto d’udirle, che per l’odio, che il Poeta avea per loro, si accrebbe in Esse la collera, a cui successe il desiderio, di scaricare la loro vendetta sul cantore di Rodope, che tollerava il lutto con invincibil pazienza; né la sua Bonta ne la Modestia che spiccava dal suo volto furon capaci di acquietare quelle furibonde, che invece riaccesero il loro furore, talché alla fine prive affatto di quella carità che sol si concilia i cuori, affrettaron la morte del solitario Poeta, e le infami Baccanti, soddisfatti i loro iniqui desiderj, andarono incontro al gastigo lanciato contro di loro dal Tonante, e così la loro Trasfigurazione bastò perché fosse scontata la pena d’un delitto che avea fatto tanto rumore nell’Universo. [xx]

[I højre margen på første side står noteret:]
Croyance
Modestie
Vertu
Demosthène
Jupiter
Emper: François
Charité
Patience
Libre
Rose
Transfiguratn
Bonté
Colère

Archival Reference
m34, nr. 38
Last updated 11.03.2013 Print