The Thorvaldsens Museum Archives

 
No. 3670 of 10181
Sender Date Recipient
Maria Szymanowska [+]

Sender’s Location

Simplon (?), jf. brevets første linjer

Information on sender

Spor af laksegl med aftryk af utydeligt motiv.

26.2.1825 Bertel Thorvaldsen [+]

Recipient’s Location

Rom

Information on recipient

Udskrift: A Monsieur / Monsieur Thorwaldsen / Chevalier de diffèrents / Ordres / à Rome / Via Sistina.

Poststempel: “10 MARZO” og et stempel med bogstaverne “BRIG” trykt oven i et rødt utydeligt stempel.

Abstract

At the Simplon pass, where they have broken their journey, Szymanowska sits up late while the others are asleep. She wants to write a last farewell to Thorvaldsen before she can no longer see the mountains of Italy. The concert in Venice went well, and she found the city magical. Her brother has found a bronze letter, an A, at Pompeii, which he has given to her; one day she would like to pass it on to Thorvaldsen as a sign of friendship, admiration, and affection. She knows that Thorvaldsen does not have time to correspond with her, but she will take the liberty of writing to him from time to time. She promises him eternal friendship.

See Original

ce 26 Février 1825.

Je Vous adresse cette lettre bien estimable Monsieur Thorwaldsen du Sommet du Simplon où nous nous sommes arrêtés pour passer la nuit. Tandis que le Vent Siffle et que tout le monde dort, je m’entretiens la plume en main avec mes amis. Ma pensée s’est donc naturellement dirigée vers Vous, et avant de me voir séparée par les montagnes de la belle Italie je Vous adresse mes Adieux et mes sincères regrets de ne pouvoir plus jouir de Votre Société où j’ai trouvé tant d’intérêt. – Malgré tout l’empressement que je mets de me rendre à Londres, malgré le vif désir que j’ai de me retrouver dans ma Patrie, je Soupire après Rome et me croirois heureuse de m’y retrouver. Je l’ai quitté les larmes aux yeux et l’âme opressée. Eprouvant bien des fois ce Sentiment, j’ai lieu de me convaincre que la tranquilité n’est pas mon partage.
Vous ne Serez pas fâché d’apprendre que mon Concert à Venise a bien réussi. Les célèbres chanteurs David et Tamburini se sont plû à me seconder, ce qui a rendu la Soirée interéssante. – Je Suis enchantée de Venise. C’est une Ville unique dans son genre. – Il semble que Dieu l’a fait sortir des flots au moment de la création du monde. Elle est trop magique pour être l’ouvrage des hommes. Je ne devrois pourtant pas douter de ce qu’ils sont Capables de fairè, ayant admiré Vos grands et Sublimes Ouvrages. – J’ai répété plusieurs fois devant mon frère que je regrette sincerement de n’avoir pas volé un petit caillou de Pompeia pour Souvenir; il vient de me donner une lettre en bronze qui tenoit à une grande jatte recemment découverte dans les bains et qu’il n’a pas eu de Scrupule d’emporter. J’ai accepté cela avec plaisir dans l’intention de Vs. l’offrir un jour. – C’est un A. – Comme cette lettre est l’initiale du mot, amitié, admiration, attachement, je puis bien Vs. la destiner. Au Surplus cela pourroit encore Servir à Rome. Rappellez Vous de cela sans Vs. en offenser. C’est un hommage Sincère et qui part de coeur. Contrariée dès mon jeune âge dans mes Sentiments j’aime malgré mes Scrupules à m’en rendre compte à moi-même: – Vos nombreuses occupations ne Vs. permettront pas d’écrire quelque fois à l’Artiste Polonoise. Elle n’ose l’exiger d’autant plus qu’elle se flatte que Vous lui conserverai un peu de Souvenir. Cela n’empêche pas qu’elle se réclame la permission de Vs. adresser de tems en tems quelques lignes. Si on m’otois la jouissance de m’entretenir quoique de loin avec ceux que j’aime que j’estime, je me croirois seule au monde …
Je finis mon radotage en Vs. assurant de mon amitié sincère et durable. Soyez toujours bon et indulgent pour moi, et conservez moi Votre bienveillant intérêt.

MSzy

Je compte voir en passant par Génève la Ctessa. Vladimir Potocka, et lui porter la douce nouvelle que la monument que j’ai vu à Rome, est digne du Guerrier et de celui qui l’immortalise. –


[med blyant er på udskriftssiden skrevet]

6 81

52

Archival Reference
m10 1825, nr. 28
Thiele
Ikke omtalt hos Thiele, men med i hans håndskrevne brevoversigt i "Thorvaldsens Archiv". Notat: "undertegnet Miky", "en Søster af Md. Szÿmanowska". Et notat med rødt på selve brevet: "Amour!! Amoureuse!" skyldes efter håndskriften at dømme også Thiele.
Subjects
Funeral Monument for Włodzimierz Potocki · Idolizing Thorvaldsen · Monuments, Comtemporary Figures · Accounts of Journeys · Thorvaldsen and Music
Persons
Tekla Potocka · Włodzimierz Potocki · Stanisław Wołowski
Works
Last updated 13.02.2015 Print