Arkivet, Thorvaldsens Museum

 
No. 3564 af 10034
Afsender Dato Modtager
Maria Szymanowska [+]

Afsendersted

Napoli

Afsenderinfo

Rødt laksegl med slyngmonogram MS.
Poststempel: NAP[LES] [X] GEN[NARO] og 6 GENN[ARO] og et utydeligt rødt ovalt stempel.

1.1.1825 [+]

Dateringsbegrundelse

Dateringen fremgår af brevet.

Bertel Thorvaldsen [+]

Modtagersted

Rom

Modtagerinfo

Udskrift: A Monsieur / Monsieur le Chevalier / Thorwaldsenn / Via Sistina à Rome

Resumé

Szymanowska fortæller, at hun og hendes søskende er kommet godt til Napoli; hendes søster havde dog voldsomme tandsmerter undervejs og fik en tand trukket ud lige efter ankomsten. I Napoli ventede der breve fra hendes forældre og børn, så det nye år er begyndt godt. Szymanowska er begejstret for byen og skal optræde i alle salonerne, men længes ikke desto mindre efter Rom. Hun bryder sig ikke om larmende sammenkomster, men foretrækker aftener som den soiré, hvor deres lille kreds mødte Thorvaldsen.

Se original

Naples ce 1 Janvier 1825.

Connoissant l’interêt que Vous nous portez, bien estimable et bon Monsieur Thorwaldsen, je m’empresse de Vous écrire pour Vous annoncer que notre Voyage a été heureux. Nous sommes arrivés hier vers les cinq heures du Soir ici, par le tems le plus délicieux. – Ma pauvre Soeur a souffert mort et martyre pendant le Voyage. Aussitôt descendue de Voiture elle a demandé un dentiste, et une heure après notre arrivée à Naples, elle s’est trouvée débarassée de cette vilaine dent qui lui causoit une douleur si pénible. – J’ai eu le bonheur de trouver à la poste des lettres de mes bons parents et de mes chers petits, j’ai donc heureusement commencé la nouvelle année. Permettez cher Mr. Thorwaldsen que je Vs. la Souhaite heureuse. Je fais des voeux en même tems, qu’elle soit suivie de beaucoup d’autres. – Je Suis ravie du beau Ciel de Naples et dans l’extase de la position de Cette Capitale qui est admirable. – Cela n’empêche pas que je ne soupire après Rome. – J’y ai laissé des connoissances précieuses et des personnes qui m’ont témoigné un intérêt si bienveillant. Je me réjouis de l’idée, de me retrouver encore dans cette Métropole des Arts, où Vous Vous êtes fixé, pour leur rendre toute leur ancienne Splendeur. Dès demain je commence à faire mes Visites et dans peu il faudra me trouver bon gré, malgré dans tous les Salons de Naples. – Vous Savez que je n’aime pas beaucoup les bruyantes réunions et qu’à Rome une Soirée agréablement passée était celle, où nous Vous avons vu dans notre petit cercle. – Dès que mon Concert sera fixé je Vs. en informerai, car je me flatte que Vs. prenez part à l’Artiste Polonoise et à ses Succès. – Adieu bien cher et digne Monsieur Thorwaldsen – Conservez moi Votre précieuse amitié et croyez à l’attachement sincère et respectueux que je Vous ai voué.

M. Szymanowska

Casimira et Stanislas me chargent de leur nombreuses félicitations pour Vous, à l’occasion de la nouvelle année. Ils y joignent leurs empresses complimens. – A l’occasion, dites mille choses aimables de ma part au Comte Kossakowski. Je lui rappelle un portrait au quel j’attache beaucoup de prix, et qui [est] celui du célèbre Chevalier Thorwaldsen. –

Arkivplacering
m10 1825, nr. 2
Thiele
Ikke omtalt hos Thiele.
Sidst opdateret 08.06.2017 Print